Bonsoir,

Aujourd'hui, je ne viens pas pour vous montrer mes dernières créations. Il s'agit d'un sujet bien moins sympathique mais qui me tient à coeur même si j'ai longtemps hésité ... Hésitation pour éluder la maladie, pour ne pas la confronter, pour l'oublier surtout et par dessus tout !!

Tout a commencé fin 2012: une grosse fatigue, plus d'énergie pour avancer au point d'appeler mon conjoint pour faire les 100 derniers mètres pour atteindre la maison, des allergies inexpliquées, une grippe de 2 jours ... bref un lot de symptomes étranges !

Mars 2013, je m'écroule à mon travail, SAMU, pulsations à 45, migraines épouvantables, des paresthésies dans les jambes ...

Hospitalisations en Mars 2013: IRM, nombreux examens sanguins, électromyogramme, ECG, puis ponction lombaire, radio des genoux, en résumé la panoplie !! verdict: rien et forcément le bon diagnostic qui va avec: troubles psychosomatiques. Un diagnostic récurrent quand on ne trouve rien !!!

Les semaines se poursuivront avec des symptomes handicapants : nerfs faciaux touchés avec symptome de l'AVC: le coin de la bouche qui descend, douleurs musculaires dans les jambes, perte de la vue durant quelques minutes à de multiples reprises dans la journée...

Le parcours du combattant commence : divers médecins, un autre neurologue, un ORL, dentiste .... La maladie à laquelle on pense est recherchée mais les résultats reviennent toujours négatifs. 

Je finirais Septembre 2014 par trouver seule une épaule sur laquelle m'appuyer parce que je sais bien que je n'ai pas rien, que mon moral n'est pas en cause mais je n'en peux plus de vivre à cacher mes symptomes, d'être épuisée pour rien et je sens bien qu'on est passé à côté de quelquechose...

Décembre 2014: mon cadeau de Noël, le diagnostic tombe, je suis atteinte de la maladie de LYME.

La maladie est dûe à une morsure de tiques. Un test est pratiqué en France, le test ELISA : 3 fois négatif. Le protocole français indique que si ce test se révèle positif, un autre test  doit être réalisé: le "western blot". Bien évidement négatif, je n'aurais pas ce test. Ce test Elisa trop souvent négatif pour beaucoup de malades fait l'objet de controverses mais depuis une décennie, rien n'a changé, il est toujours pratiqué et reste la base au diagnostic de la maladie !

Il me faudra de l'énergie, de l'argent et du temps pour trouver un médecin qui me viendra en aide, me fera passer un test digne de ce nom se basant sur les protéines de la bactérie et non plus les anticorps.

Le but de cet article est de vous informer sur cette maladie. Gare aux tiques lors de vos balades !! Surveillez le moindre bouton !! Par ignorance de cette maladie, je n'ai pas prêté attention à un gros bouton dans le bas du dos et il n'y pas une journée où je me dis "si ..." 

Cette maladie est un véritable combat car tout équilibre peut varier du jour au lendemain, d'une heure à l'autre et c'est à coup d'antibiotiques qu'il faut affaiblir les bactéries !!

Je finirais cet article par un grand "merci" à France Lyme sans qui aujourd'hui, je serais encore sans diagnostic et pour le soutien apporté alors que j'avais perdu confiance en la médecine.

Il y a encore des médecins à l'écoute, qui prennent des risques pour nous soigner, (Merci DR !!) pour nous aider à retrouver un équilibre de vie et il y en a encore qui sont capables d'admettre qu'ils ont fait une erreur de diagnostic, et de vous écrire pour s'en excuser !!

Je vous mets un lien vers un article sur cette maladie ici, concis pour prendre connaissance de ce fléau et puis un lien pour la prévention, ici !

Voilà pour le sujet peu réjouissant mais utile 

A bientôt

Karine